Le livre d’artiste avec Quentin Jouret

« Dire, lire et montrer » par Quentin Jouret

Pour la quatrième année consécutive Quentin Jouret, enseignant à l’isdaT (Beaux-Arts de Toulouse) et responsable des éditions autrechose propose un cycle de conférence autour des pratiques contemporaines du livre d’artiste. 

Le livre comme médium, loin de s’épuiser face aux développements de nouvelles technologies, ne cesse de s’inventer (et de se réinventer) au gré des époques et des contextes.  Cette année, les trois conférences porteront sur des publications récentes, prouvant une fois encore la dynamique du champ éditorial dans le domaine de l’art et de la poésie contemporaine. Le cycle de cette année portera plus spécifiquement sur les rapports texte/image au sein du livre d’artiste.

Lire la suite

KONG

Michel Le Bris
Kong
Grasset

Michel Le Bris est un romancier qui impressionne par son habileté et sa puissance d’évocation. On a l’impression que seul des personnages hors du commun pris dans des époques qui appellent le dépassement de soi sont à sa dimension.

Lire la suite

LA RECHERCHE DE SOI

« Écrire, c’était la seule chose qui peuplait ma vie et qui l’enchantait. Je l’ai fait. L’écriture ne m’a jamais quittée. » Marguerite Duras

 

Écrire sur soi et pour soi devient au XXe siècle – le siècle de Proust – un enjeu majeur de l’histoire littéraire, jusqu’à ce que l’on nommera l’autofiction. Petit parcours de quelques voix qui se cherchent et qui parfois arrivent à s’entrevoir dans les reflets de l’écriture.


 

Le bavard
Des Forêts, René-Louis, Gallimard, 1978

« Le Bavard, publié en 1946, remanié en 1963, pure contamination des mots les uns avec les autres, étend cette contagion avec une rage qui offre peu d’exemples à l’ensemble des protagonistes du drame, gagne à sa cause délétère les figures mêmes de l’auteur et du lecteur, provoquant de la sorte un rare et extraordinaire malaise. » Les éditions Gallimard.

« Publié au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, Le Bavard de Louis-René des Forêt interroge le pouvoir de la parole. Cette œuvre singulière, resté confidentielle à sa parution, est devenue dans les années 1960 un livre de référence pour toute une génération. » Lire la suite de la critique d’Amaury Nauroy.

ÉCOUTER LA LECTURE DE NATHALIE VINOT

Lire la suite