17 – Eugène Savitskaya, Marin mon cœur

Devant la bouffée d’angoisse qui fait mal au corps et aux autres autour, je me suis concentrée sur l’idée solide de la seule douceur tout en le serrant avec force pour l’aider à dormir. J’ai pensé à un texte qu’il m’avait fait lire et dont j’avais retenu la délicatesse, le vocabulaire doux qui met au jour les détails pour épaissir les non-dits de l’existence. Il y avait du sucre, une idée de confiture qui appelait le matin, à moins que cette lecture ne remonte à quelque matinée gourmande. Tout se confond, mais de la douceur autant que de l’enfance qui dort tout à côté, les textes d’Eugène Savitzkaya en sont pleins. Depuis le début du jour, je cherche un texte au duvet tendre.

Eugène Savitskaya, Marin mon cœur, Minuit.

8 – D’autres vies que la mienne

On voudrait se cacher des images, mais il y a des souvenirs qui remontent, celle d’un lit appareillé entre intubateurs et perfusions, ces blouses blanches, bleues, cotonneuses, couvertes jusqu’aux yeux. Le drame familial autour de la maladie fracassante qui ressurgit, dépassé pourtant, de peu, mais dépassé aujourd’hui, vieilli par chance. On repense à ça, moins pour soi que pour ces autres vies en suspens, fragiles, fragiles. De lien en lien, on en connaît à coup sûr de ces vies. Emmanuel Carrère qui s’est risqué, avec D’autres vies que la mienne, à l’intrusion de ces intimités fracassées interroge cette empathie qui, entre peur et pleurs, nous déborde. Par l’analyse de l’évènement, énonçant sans contours la fracture qui sépare l’avant de l’après, son écriture répare un peu. Elle se veut moins contenu que continue, une ligne possible pour affronter le désordre de la stupeur.

5 – Tout est métamorphose

Si l’histoire et la philosophie nous apprend que tout est métamorphose, les passereaux, pigeons et canards, rendus plus libres et détendus par les fermetures des parcs et jardins, nous rappellent qu’ils furent le modèle de quelques moralistes inspirés, qui dans des langues et des époques différentes interrogèrent nos comportements. Qu’aurait fait Renard pour sortir du confinement ? Que nous enseignent l’aigle, l’âne ou le lion ? C’est un carnaval des animaux que proposent ces historiettes qui s’adaptent à toute réalité, aussi changeante soit-t-elle. Et vous ? Etes vous Corneille, Cerf, Grenouille ou Belette ?

Esope, Fables.

Idées cadeaux côté nature

À la librairie Ombres blanches nous préparons cette fin d’année avec effervescence: commandes spéciales, tables de sélections, dossiers thématiques, décoration des vitrines… Pour vous aider à choisir parmi des livres que l’on a parfois tous envie d’offrir, nous avons fait le tour de tous les rayons, et avons glanés ici et là les meilleurs idées de vos libraires. Une présentation succincte mais qui attisera peut être votre curiosité !

Pour voyager sans bouger de chez soi où à l’autre bout du monde, goûter des saveurs insoupçonnées, cultiver l’aventure, partir à la recherche de son énergie… ici dépaysement garanti !

Continuer la lecture

KONG

Michel Le Bris
Kong
Grasset

Michel Le Bris est un romancier qui impressionne par son habileté et sa puissance d’évocation. On a l’impression que seul des personnages hors du commun pris dans des époques qui appellent le dépassement de soi sont à sa dimension.

Continuer la lecture

Nos conseils de Noël: Curiosités

Nos conseils de Noël: Curiosités

Voici une sélection de livres que nous sommes allés dénicher pour vous dans les rayons d’Ombres Blanches. Loin de la nouveauté, des prix, de l’actualité, de l’attendu, nous avons demandé aux libraires un livre qui vous surprendrait. Décalé, insolite, à la marge, en un mot un livre un peu curieux qui vous amènera là ou vous ne vous y attendiez pas. A offrir ou à se faire offrir. Pour se décaler. Faire plaisir avec un peu d’originalité.

img_2219

Les livres présentés ici sont également disponibles sur ; www.ombres-blanches.fr

Continuer la lecture