Cabinet de curiosités 18

Cabinet de curiosités 18 (botaniques) : N’est pas fleur bleue qui veut!

Et oui le Cabinet de curiosités fait son grand retour!!!!!

On se retrouve sur les bancs du blog avec le Mimosa Pudica. Si douce, si verte…..mais qui veut la toucher va être déçu.

Source Photo ICI

Lire la suite

Carte de vœux 2017

A l’occasion de la nouvelle année, la librairie Ombres Blanches vous offre Lacunaire, une nouvelle de Michel Jullien, extraite du recueil Au bout des comédies, publié en 2011 par les éditions Verdier. Nous sommes heureux de vous offrir cette lecture, en guise de carte de vœux pour l’année 2017, avec tous les espoirs que la littérature permet.

Cliquez sur la couverture pour télécharger le livret gratuitement:

Lire la suite

Cabinet de curiosités 17 (artistiques) : Des animaux en sculpture

Une petite promenade au gré des sculptures animales….

monde jusqu'à 4

1/ The KELPIES en Écosse

Sculpture géante mesurant 26.5m de hauteur et pesant près de 300 tonnes. Artiste : Andy Scott (2013)

chevaux ecosse

Ici

kelpies-5-tracey-russell

ici

2/ Les Mustangs de Las Colinas, USA (Irving, Texas) – 1984

Sculpture équestre en bronze la plus grande au Monde. Sur 130m, des Mustangs, très nombreux  autrefois à peupler l’état du Texas, chevauchent au galop une fontaine de la ville d’Irving. L’artiste Robert Glen a mis plus de 7 ans pour la réaliser.

url

Ici

Mustangs_at_Las_Colinas

Ici

3/ Hippopotames, Zoo de Taïpei, Taïwan

Ces sculptures d’hippopotames semblent nager, le corps immergé dans le sol. Chen Pao-Chung, ancien directeur du Zoo, aurait eu l’idée de cette sculpture.

cb995571-536f-4d1c-8e02-b1e0fe1a4118

Ici

hippo

Ici

4/  Araignée « Maman », Ottawa (et d’autres endroits dans le Monde) 1999

Sculpture de 10m de hauteur pour quasiment autant de large réalisée par la plasticienne Louise Bourgeois. On peut retrouver plusieurs reproductions (en acier ou en bronze) dans différents endroits du Monde : Ottawa, Bilbao, Saint-Pétersbourg, Tokyo, Séoul, La Havane, Paris…

roppongi-spider

TOKYO

Ici

Bourgeois

BILBAO

Ici

A suivre….

9782816156447, 0-32942479782746992375,0-2707337

Écosse – Lonely Planet                     Texas – Petit Futé

9782746986213, 0-26462959782816154108, 0-3173533

 

 

 

 

 

 

 

 

     Taiwan – Petit futé                                         Bilbao – Lonely Planet

Cabinet de curiosités 16 (géologiques) : le lac Balkhach – Kazakhstan

Direction l’Asie Centrale et plus précisément le Kazakhstan.

Une sorte de croissant bleu ciel se dessine à droite sur la carte ci-dessous : vous êtes en face du Lac Balkhach. Cette étendue d’eau est la plus grande du Kazakhstan et la deuxième d’Asie Centrale après la Mer Caspienne. Elle s’étend sur 614 km de longueur mais n’a une profondeur maximale que de 26m.

lac balkach

Ce lac a une petite particularité. Il s’agit du seul lac au monde à avoir des « eaux différentes » . Un détroit le sépare en deux parties distinctes : la partie orientale en eau salée et la partie occidentale en eau douce.

Lake_Balkhash_May_2007_1

Lac Balkhach (image provenant d‘ici)

Kazakhstan – éditions petit futé9782746959439, 0-1433173

Cabinet de curiosités (astronomiques) 15 : Vivrons nous sur Mars?

Trois hommes et trois femmes sont revenus le 28 août 2016 d’un mission d’un an lancée par la NASA l’agence spatiale américaine.

4740020_6_0de9_les-astronautes-vont-passer-un-an-enfermes_958faec1dac714456dfdd526548ca5d1

Site ici

Lire la suite

Cabinet de curiosités 14 (animales) : Le lapin des mers

Et encore une jolie curiosité….

Après le mouton des mers , voici le Jorunna Parva qui ressemble à un lapin sous-marin.

635732621320264098

Bien entendu cette limace des mers , de la famille des nudibranches, n’a de lien avec les lapins qu’en apparence. Ses petites oreilles noires sont en réalité des rinophores, des sortes d’antennes qui lui permettent non d’entendre mais plutôt de sentir les différentes particules dans l’eau.

lapin-chou_169223_w460

Image provenant de ce site

Les nudibranches possèdent des branchies pour respirer dans l’eau. Ces dernières dépassent de leurs corps d’où leur nom, qui signifie « branchies nues ». Ces limaces des mers mangent des algues et des micro-organismes toxiques mais ont surtout la particularité de stocker le poison à l’intérieur de leurs corps pour devenir elles-mêmes toxiques. Elles se protègent ainsi de leurs prédateurs! Elles utilisent également des couleurs qui attirent l’œil afin de prévenir leurs éventuels agresseurs qu’elles ne se sont pas comestibles.

suAJA3R

9782741703532, 0-437508

100 et une limaces de mer aux éditions GAP

A suivre….

Cabinet de curiosités artistiques N°13

Cabinet de curiosités / artistiques 13 : Ra Paulette – Nouveau-Mexique

Direction le Nouveau-Mexique à la découverte de l’artiste Ra Paulette.

n-mexique-map

201642-20022

 À la fois sculpteur et architecte, il se désigne pourtant, lui-même, plus comme un archéologue. Vous allez comprendre pourquoi.

Lire la suite

Botanique: La canne-du-muet

Cabinet de curiosités / botaniques  12  : La canne-du-muet

Dieffenbachia de la famille des Aracées est originaire d’Amérique du Sud. On retrouve  cette jolie plante verte souvent en appartement. Mais méfiez-vous!!! Toute jolie qu’elle soit, elle est très toxique!!! Gardez-vous de la toucher à mains nues.

Lire la suite

Cabinet de curiosités (animales) 11 : Le mouton des mers

Après l’axolotl , voici le « mouton des mers »,  petite limace de mer qui semble tout droit sortie d’un dessin animé du japonais Hayao Miyazaki.

De son vrai nom Costasiella kuroshimae, qui signifie « mouton de feuille », on la trouve principalement sous les eaux du Japon, des Philippines et de l’Indonésie. Elle doit son nom à sa ressemblance troublante avec un mouton.

mouton des mers

Crédits Image : Randi Ang

a-LIMACE-DE-MER-640x468

Crédit photos : huffingtonpost.fr

5mmok

Cet animal, dont les dimensions ne dépassent pas les 5 mm, est l’unique espèce  capable de synthétiser de la matière organique en utilisant la lumière du soleil (plus connu sous le nom de photosynthèse). Ce phénomène, habituellement réservé aux plantes, est dû aux transferts des gênes de la grande quantité d’algues qu’elle consomme.

moutons-mer-brille-6

Lorsqu’elle avale la plante marine, elle aspire le chloroplaste et l’incorpore à son propre organisme à l’aide d’un processus nommé kleptoplastie.   C’est ce qui lui permet de briller dans le noir lorsqu’elle se nourrit.

moutons-mer-brille-4

 

Cabinet de curiosités (géologiques) 10 : la « Porte de l’Enfer »- Turkménistan

Ce cabinet de curiosités nous emmène cette fois-ci au Turkménistan : Pays d’Asie Centrale coincé entre l’Iran et l’Ouzbékistan.

Carte-Turkménistandarvaza

Nous sommes plus précisément dans le désert de Karakoum.

Imaginez un désert, aucun arbre à l’horizon, une chaleur torride pendant la journée et lorsque la nuit tombe, vous apercevez ce que vous n’aviez pas remarqué : un brasier rougeoyant appelé par les autochtones « La porte de l’enfer ». Pourquoi? Parce que ce cratère brûle depuis maintenant 45 ans…

gas_crater_1Image provenant de ce site

« Ce cratère brûlant est né accidentellement en 1971. Des géologues russes pensaient que la région était riche en gaz naturel, et des forages d’essai furent entrepris. On trouva effectivement du gaz naturel, en quantité importante, et des projets furent élaborés en vue d’un exploitation à relativement grande échelle. Mais un jour, le sol s’ouvrit comme une large bouche souriante sous le puits de forage, sur plus de 60 mètres de long et 20 en profondeur. Des gaz malodorants affluaient du cratère. Tous les forages expérimentaux furent repoussés jusqu’à nouvel ordre, les scientifiques plièrent bagage et le camp fût démantelé. Pour atténuer un peu le préjudice causé aux populations locales, qui devaient se boucher le nez à plusieurs kilomètres à la ronde à cause de cette odeur pestilentielle de gaz, on décida d’enflammer le gaz. Les géologues pensaient que les flammes s’éteindraient d’elles-mêmes au bout de quelques jours. »

Extrait de « Sovietistan Un voyage en Asie centrale« 

cratere-de-Darvaza2Image provenant de ce site

gas_crater_2Image provenant de ce site

Plusieurs décennies plus tard, le cratère brûle toujours….

Les autorités politiques en place ont décidé, il y a quelques années, de refermer la « Porte de l’Enfer », mais pour l’heure toujours aucune mesure n’a été prise…

sovietistan_300dpi

Pour feuilleter et découvrir le livre rendez vous sur la page de la librairie