L’attente et l’oubli

Que reste-t-il lorsque la mémoire des moments d’avant a disparu ? Ne reste t-il qu’à vivre la suite des moments présents ?

Certains de nos lieux, de nos maisons, semblent n’être destinés qu’à la succession des instants, fugitifs. La « vie moderne » a inventé des espaces livrés à l’attente, au désœuvrement, et destinés à dompter l’impatience. Les salles d’attente des hôpitaux, des administrations, les salles de concert, les stades, les espaces publics en général, rassemblent des dizaines, des centaines, des milliers de corps et de visages pris dans l’interrogation d’un être ensemble hasardeux et fugace. Que l’on se retrouve momentanément rapprochés, dans le même séjour, dans l’espoir de la résolution d’un problème, intime, financier, juridique, de santé, ou que la réunion de nos corps précède dans la fébrilité le partage à venir d’une émotion musicale ou théâtrale, nos singularités ont du mal à résister à l’embarras de soi, à la dictature du comportement. Ici et là, les regards se croisent, glissent le plus souvent les uns contre les autres. Il s’agit que notre liberté ne soit pas compromise dans l’interprétation d’un coup d’œil.  

Lire la suite

Sources vives

Après avoir publié faisaient paraître un volume consacré aux écrits d’Aby Warburg à Rome, ville dans laquelle l’historien de l’art a passé les deux dernières années de sa vie, les éditions L’écarquillé ont publié en 2012 L’Atlas mnémosyne, important corpus d’images, créé entre les années 1921 et 1929. Une conception stoppée par la mort soudaine de son auteur en octobre 1929.

Atlas Mnemosyne d’Aby Warburg

Lire la suite

De la marge au centre…

Bell Hooks n’est pas aussi connue qu’elle devrait l’être, particulièrement en France. Figure emblématique de l’Afro-féminisme aux États-Unis, elle publie différentes théories féministes se basant sur l’intersectionnalité et la convergence des luttes.

Loin du féminisme blanc et petit bourgeois, Bell Hooks met en lumière les questions de racisme, d’orientation sexuelle et de classisme intrinsèquement liés à la domination masculine.

Son livre De la marge au centre est particulièrement intéressant car Bell Hooks tente de redéfinir ce qu’est la sororité*. Elle étaye ses propos en s’appuyant à la fois sur des extraits publiés par d’autres essayistes féministes ainsi que sur ses expériences personnelles.

Lire la suite

Moi aussi je voulais l’emporter

« À quel âge ai-je commencé à me sentir flouée d’être une fille? » C’est autour de cette interrogation initiale que s’articule Moi aussi je voulais l’emporter, essai autobiographique teinté de réflexions personnelles sur le genre et devenant, au fil des pages, un véritable récit d’apprentissage féministe.

couverture de moi aussi je voulais l'emporter de julie delporte

Lire la suite

L’appel du large

Quand le roman se fait une invitation à l’aventure, à la découverte de l’autre que soi, mais aussi à la confrontation devant les éléments.

La littérature depuis Homère et les vicissitudes d’Ulysse en Méditerranée dans l’Odyssée nous donne à lire toute une galerie de portraits de voyageurs et d’arpenteurs des mers. Nous retrouvons dans cette sélection quelques uns des romans incontournables : Lord Jim de Joseph Conrad dans la magnifique traduction d’Odette Lamolle, Les aventures d’Arthur Gordon Pym d’Edgar Poe, Le trafiquant d’épaves de Stevenson qui préfigure les pérégrinations de l’auteur dans les mers du sud, ou encore dOde maritime de Fernando Pessoa, ou enfin Moby Dick de Melville, cet immense chef d’œuvre, fondateur de la littérature nord-américaine que Gallimard vient de republier dans sa collection Quarto et qui reprend la traduction de Jean-Philippe Jaworski qui est dans La pléiade, ainsi que les sublimes gravures de Rockwell Kent.

Lire la suite

Le Mahabharata, plus grand poème jamais composé par l’homme

C’est vraisemblablement le plus grand poème jamais composé (il compte environ 200 000 vers, l’édition critique de Pune comprend 13 000 pages réparties en 19 livres). La date de rédaction est incertaine, entre le IVe siècle avant notre ère et le IVe siècle après. Comme pour l’Iliade et l’Odyssée, l’existence de son auteur supposé, ici le légendaire Vyasa, le « compilateur », est sujette à controverse : n’a-t-il pas fallu des générations et des générations de rhapsodes et d’ingénieux poètes ou bien des réunions concertées d’astucieux brahmanes pour faire naître une telle épopée ? Mais comme Homère, la cohérence de l’architecture d’ensemble, l’empreinte très caractéristique d’une langue et d’un certain regard porté sur les choses, peuvent plaider en faveur d’un seul individu à l’origine de l’œuvre.

Lire la suite

Le prix Oedipe des libraires 2018

Le prix des libraires 2018 occupe une place particulière dans le champ des sciences sociales. Chaque année, depuis maintenant plus de huit ans, lecteurs et libraires choisissent un livre parmi une première liste de titres publiés au cours de l’année précédente, sans distinction sur le courant de la psychanalyse auquel il appartient.

Lire la suite

Idées cadeaux pour petits et grands

À la librairie Ombres blanches nous préparons cette fin d’année avec effervescence: commandes spéciales, tables de sélections, dossiers thématiques, décoration des vitrines… Pour vous aider à choisir parmi les livres que l’on a parfois tous envie d’offrir, nous avons fait le tour de tous les rayons, et avons glanés ici et là les meilleurs idées de vos libraires. Une présentation succincte mais qui attisera peut être votre curiosité !

De la naissance à l’âge de raison quand les histoires sont belles elles se lisent et se relisent presque à tous les âges… Au fond du lit, à la maison, chez papy mamie ou chez tante Sylvie, il y a des livres qu’on aimera toujours lire et se faire lire. Ceux là on s’en souviendra toute notre vie ! Bienvenus dans cette sélection rien que pour les petits (et les grands!)

Lire la suite

Le transhumanisme en littérature

 En 1957 un objet terrestre, fait de main d’homme, fut lancé dans l’univers. Pendant des semaines, il gravita autour de la Terre conformément aux lois qui règlent le cours des corps célestes […]. Certes le satellite artificiel n’était pas un astre, il n’allait pas tourner sur son orbite pendant ces durées astronomiques qui à nos yeux de mortels enfermés dans le temps terrestre paraissent éternelles. Cependant, il put demeurer quelque temps dans le ciel ; il eut sa place et son chemin au voisinage des corps célestes comme s’ils l’avaient admis, à l’essai, dans leur sublime compagnie.

Cet événement, que rien, pas même la fission de l’atome, ne saurait éclipser, eut été accueilli avec une joie sans mélange s’il ne s’était accompagné de circonstances militaires et politiques gênantes.Mais, cette chose curieuse, cette joie ne fut pas triomphale ; ni orgueil ni admiration pour la puissance de l’homme et sa formidable maîtrise n’emplirent le cœur des mortels qui soudain, en regardant les cieux, pouvaient y contempler un objet de leur fabrication. La réaction immédiate, telle qu’elle s’exprima sur-le-champ, ce fut le soulagement de voir accompli le premier « pas vers l’évasion des hommes hors de la prison terrestre ».

Lire la suite

Idées cadeaux côté nature

À la librairie Ombres blanches nous préparons cette fin d’année avec effervescence: commandes spéciales, tables de sélections, dossiers thématiques, décoration des vitrines… Pour vous aider à choisir parmi des livres que l’on a parfois tous envie d’offrir, nous avons fait le tour de tous les rayons, et avons glanés ici et là les meilleurs idées de vos libraires. Une présentation succincte mais qui attisera peut être votre curiosité !

Pour voyager sans bouger de chez soi où à l’autre bout du monde, goûter des saveurs insoupçonnées, cultiver l’aventure, partir à la recherche de son énergie… ici dépaysement garanti !

Lire la suite