Trajectoires – Kazakhstan : exposition de Kévin Poulot

Exposition Trajectoires – Kazakhstan
par Kevin Poulot
Du 26 avril au 27 mai au café Côté Cour
Vernissage le vendredi 3 mai à 18 h

Le photographe Kévin Poulot est parti au Kazakhstan en 2017, avec l’idée de visiter l’exposition universelle qui se tenait à Astana sur les énergies du futur. Lire la suite

Habiter les mondes francophones : Haïti

Alain Mabanckou il y a trois ans ouvrait au Collège de France la porte aux littératures noires dans le cadre de la chaire de « création artistique ». Un nouveau pas, décisif à mon sens, vient d’être fait puisque débute cette année un nouveau cursus de littérature intitulé « mondes francophones ».

La très bonne idée aura été de confier à la romancière haïtienne Yanick Lahens dont l’œuvre puissante et élégante est un des fleurons de la littérature haïtienne contemporaine la première année de cours.

La romancière haïtienne Yanick Lahens

Lire la suite

Gravures – Exposition de Cécile Reims et Fred Deux

Du 12 mars au 25 avril
au café Côté Cour et au café des Langues
Gravures – Exposition
Cécile Reims et Fred Deux

 

Ces deux artistes majeurs ont traversé le XXe siècle et croisé les plus grands noms de l’art et de la littérature. Nous leur rendons hommage par cette exposition exceptionnelle de gravures, livres et livres d’artistes.

Lire la suite

Astrid Lindgren, Une féministe dans le siècle

Romancière, créatrice de Fifi brin d’acier ou d’Emil, Astrid Lindgren a profondément influencé de nombreuses générations de lecteurs, en Suède et partout dans le monde.
Alors que Gaia vient de faire paraître la première biographie disponible en langue française d’Astrid Lindgren, retour sur la vie (et l’œuvre) de cette grande féministe dans le siècle.

Astrid Lindgren

Astrid Lindgren, une féministe dans le siècle.

 

Enfin une biographie qui rend hommage à cette femme et écrivaine exceptionnelle, la créatrice de Fifi Brindacier !

Lire la suite

Un arbre – Une histoire

Exposition du vendredi 15 février au vendredi 15 mars

Un arbre – Une histoire

Exposition au café Côté Cour autour du livre Un arbre – Une histoire, écrit par Cécile Benoist et illustré par Charlotte Gastaut, paru aux éditions Actes Sud Junior.

Lire la suite

L’enfance de l’art. En Hommage à Elzbieta

« L’enfant et l’artiste habitent le même pays . C’est une contrée sans frontières. Un lieu de transformations et de métamorphoses »

C’est par ces mots que Elzbieta ouvre ce merveilleux livre L’enfance de l’Art (publié par les éditions du Rouergue), dont j’ai conseillé la lecture à tous les étudiants et étudiantes que j’ai pu croiser lors de mes formations. Ne nous y trompons pas : il ne s’agit aucunement d’une phrase mièvre, destinée à « faire joli » , mais bien au contraire d’un savoir profond, qui s’accompagnait chez elle d’un engagement total, d’une exigence de sincérité et de vérité dont elle pensait que c’était bien la moindre des attentions dues aux jeunes lecteurs. « Imagine-t-on J.S. Bach édulcorant ses compositions à l’usage de sa tribu d’enfants ? » écrit- elle plus loin…

Elzbieta

Extrait d’une interview d’Elzbieta pour l’exposition Passages, dans le cadre du Salon du livre et de la presse jeunesse 2014. Réalisation Karim Goury.

Lire la suite

La part méconnue de Tomi Ungerer

L’œuvre de Tomi Ungerer est très connue en France ,surtout la partie qui s’adresse aux jeunes. Les Trois Brigands, Otto, Jean de la Lune etc… et aussi l’irrésistible Pas de baiser pour maman, tous ces livres sont lus et relus par des générations de lectrices et lecteurs depuis les années soixante-dix, date des premières éditions des Trois Brigands. Nous ne pouvons que nous en réjouir, tant ces livres sont intelligents, drôles, souvent, et toujours émouvants, iconoclastes et beaux !

Tomi Ungerer par Claude Truong-Ngoc, Strasbourg, 2014. Licence CC-By-SA.

Lire la suite

La faiblesse du vrai

« Qui a une idée vraie, en même temps sait qu’il a une idée vraie, et ne peut douter de la vérité de la chose. » Éthique, II, prop. XLIII.
Si, comme l’affirme Spinoza, le vrai se révèle lui-même comme tel en une éblouissante et irréfutable clarté, force est néanmoins de constater que sa lueur semble considérablement pâlir à l’heure des fake news et autres alternative facts où le réel lui-même et les discours s’indexant sur lui ne parviennent plus à remporter l’adhésion. Pourtant, est-ce bien nouveau? Platon à la fin du mythe de la caverne n’avait-il pas averti que celui qui aurait réussi à voir le vrai soleil, la réalité véritable, certes d’abord ébloui par l’éclat splendide de l’astre, aurait toutes les peines du monde à convaincre ses camarades restés parmi les ombres qu’il est, qu’il existe une plus substantielle lumière?
De même, le procès de Socrate et sa condamnation à mort ne témoignent-ils pas aussi, de manière exemplaire, du défaut de coïncidence entre l’aspiration à la vie vraie et l’espace public ?

Lire la suite