Denise au Ventoux / Verdier

Il y a dans les pages de Denise au Ventoux quelque chose comme les accents d’une schizophrénie. Cela procèderait de l’interrogation de l’animalité, qui est au cœur des pages de ce livre, mais plus encore de la part animale que l’auteur traque dans son narrateur, une part animale qui en serait la plus sensible, la plus attentive aux êtres et à la vie. De même qu’il existerait deux champs d’observation pour Paul, le narrateur, celui d’abord des humains et de leur cirque quotidien, celui ensuite qui obsède son regard, capturé par les signes d’intelligence de Denise, la chienne dont il hérite « provisoirement » et naturellement, de même le roman, qui fait le récit de cette liaison entre homme et chien(ne), est-il divisé en deux approches du genre romanesque.

Lire la suite

Nos conseils de Noël: petits prix

Nos conseils de Noël: à petits prix !

Pour trouver des petits prix nous sommes allés fouiller pour vous dans les rayons d’Ombres Blanches. Parce que c’est avant tout le geste qui compte, et qu’un livre, quelque soit son prix, fait toujours plaisir ! Ici on vous propose des bonnes idées qui ne vont pas vous ruiner. Des pépites que vous serez content d’avoir enfin trouvés !

img_2223

Lire la suite

Idées cadeaux sur le Vin

Voici quelques idées cadeaux drôles et atypiques qui sortent de l’ordinaire et auxquelles je suis sûre vous n’avez pas pensé.

vin-rouge Lire la suite

Nos conseils de Noël : Beaux livres

Nos conseils de Noël: Beaux livres

Un livre on aime aussi qu’il soit beau avec des illustrations qui nous régalent les yeux, qu’il soit plus grand pour y voir mieux, et qu’il dure longtemps pour le revoir souvent !  On pense souvent beaux-livres : beaux-arts, pourtant dans toutes les disciplines représentées à la librairie il y a des livres qui valent vraiment le détour ! Petite sélection.

fullsizerender904

Les livres présentés ici sont également disponibles sur ; www.ombres-blanches.fr

Lire la suite

Humour & Cuisine : Des livres à offrir

Assez rares sont les ouvrages de cuisine un peu humoristiques. Pourtant il y aurait de quoi dire, de quoi dessiner….heureusement certains l’ont fait.

Voyons cela de plus près…

1/ The New Yorker – Bon appétit

Les illustrations du célèbre journal le « New Yorker » sont depuis 1925 une référence en matière de dessin humoristique. Dans cet ouvrage sont regroupés les dessins liés à la gastronomie. Un brin décalé, parfois absurde mais savoureux au possible…..Un régal à voir à défaut de à manger.

97823520457170-3592773 Lire la suite

L’Antarctique sous toutes ses formes / Noël 2016

En cette fin d’année 2016, plusieurs beaux-livres attirent notre attention sur la Nature encore préservée de  l’Antarctique . Parfois sous forme de récits mais plus principalement de photographies, tous ces artistes et scientifiques nous livrent un travail splendide qui mérite d’être montré.


Aventures australes

Passionnés d’écologie et d’ornithologie, cinq hommes vont nous laisser un témoignage poignant de leur virée sur le continent Antarctique durant toute une année.

arton989 Lire la suite

Nos conseils de Noël: Curiosités

Nos conseils de Noël: Curiosités

Voici une sélection de livres que nous sommes allés dénicher pour vous dans les rayons d’Ombres Blanches. Loin de la nouveauté, des prix, de l’actualité, de l’attendu, nous avons demandé aux libraires un livre qui vous surprendrait. Décalé, insolite, à la marge, en un mot un livre un peu curieux qui vous amènera là ou vous ne vous y attendiez pas. A offrir ou à se faire offrir. Pour se décaler. Faire plaisir avec un peu d’originalité.

img_2219

Les livres présentés ici sont également disponibles sur ; www.ombres-blanches.fr

Lire la suite

Marie N’Diaye, La Cheffe

Marie N’Diaye, La Cheffe, roman d’une cuisinière, Éditions Gallimard.

61197763

Dans le dernier roman de Marie N’Diaye, un homme remonte le temps et raconte la vie de la Cheffe, une cuisinière. Cette voix qui raconte et qui tient très bien son récit, (comme si il était déjà façonné par la répétition), dévoile progressivement le portrait d’une femme mystérieuse, assez libre et courageuse, solitaire, généreuse, un peu farouche. Lire la suite

Didier Goupil / Traverser la Seine / Éditions Le Serpent à Plumes

Didier Goupil est un artiste de la dissimulation. Il est où on ne l’attend pas. Son souci pourrait être de lâcher son lecteur dans le trouble des illusions. Journal d’un caméléon, Les tiroirs des Visconti, ou même Femme du monde, autant de titres où l’on devine le goût de mettre en jeu l’artifice, de le dénoncer, celui de donner à voir derrière le monde des apparences.

Lire la suite

Ben Lerner, 10 : 04, Éditions de l’Olivier

retour-vers-le-futur

Ce roman, 10:04, ne serait qu’une fiction si l’auteur, Ben Lerner, ne ressemblait pas de très prés à son personnage. Ce livre met en scène un certain Ben, vivant à Brooklyn, qui a écrit un premier roman remarqué et qui s’inquiète de l’écriture du second. Précisons tout de suite que ce roman trouve son origine dans une nouvelle que notre personnage-narrateur a publié dans le New Yorker. De l’autofiction (l’auteur absorbé par son roman) à un roman purement fictif (à priori cette nouvelle est une fiction), Ben Lerner mène un jeu serré entre écriture du réel et illusion romanesque. Le narrateur nous raconte de multiples histoires mais derrière ces aventures se cache l’interrogation, et même l’angoisse, de l’écrivain contemporain d’appréhender le réel avec un regard neuf. En effet, la progression de ce roman se détourne et se fractionne en récits successifs, réels ou fictifs en faisant référence (surtout dans les 30 premières pages) au film Retour vers le futur (10:04 est l’heure à laquelle la foudre frappe l’horloge du tribunal qui permet à Marty de rentrer en 1985). Lire la suite