Cabinet de curiosités (géologiques) 6 : Elephant Rock (Islande)

Elephant Rock est une formation naturelle rocheuse qui se trouve dans le sud de l’Islande plus précisément sur l’île d’Heimaey. Avec ses 4500 habitants, Heimaey est l’île la plus grande et la plus habitée de l’Archipel Vestmannaeyjar (ou îles Vestmann).

Source image : wikipedia

Source image : wikipedia

La particularité de cette roche est qu’elle ressemble à s’y méprendre à un gigantesque éléphant trempant sa trompe dans la mer. Lire la suite

« Dans les Jardins du Monde » – Chapitre 4 : le Caño Cristales, Colombie

Pour ce quatrième chapitre, nous traversons l’Océan Atlantique pour nous diriger vers le continent Américain, plus précisément l’Amérique du Sud et la Colombie dans le Parc Naturel National de la Macarena.cano cristales okLa Macarena, en plus d’être une danse très célèbre,  est aussi une petite chaîne de montagnes d’environ 150km de long sur 35km de large. Ce parc un peu isolé était encore, il y a quelques années, le bastion des FARC. L’armée colombienne a repris le contrôle et est présente sur les lieux depuis 2010. Lire la suite

Dans les Jardins du Monde – Chapitre 3 : Royal Botanical Gardens of Kew, Londres

Pour ce troisième volet des Jardins du Monde, nous quittons l’hémisphère Sud et remontons vers l’Europe. Destination  : La Grande-Bretagne et plus précisément sa capitale, Londres.

Situés à une demi-heure du centre de la ville en suivant la Tamise, les jardins botaniques de Kew sont un véritable havre de verdure. kew garden the good 2

Créés en 1759, et inscrits depuis 2003 sur la liste  du patrimoine mondial de l’UNESCO, les jardins botaniques royaux de Kew, souvent appelés simplement « Kew Gardens », rassemblent aujourd’hui, sur 130 hectares, plus de 33 000 variétés de plantes  cultivées en extérieur ou sous de grandioses serres victoriennes. Lire la suite

Géorama – Julien Blanc-Gras & Vincent Brocvielle

Julien Blanc-Gras, dont j’avais adoré le livre Touriste, nous revient cette année avec l’aide de Vincent Brocvielle dans un Géorama.

Célèbre attraction géographique très en vogue au XIXème siècle, les géoramas étaient des représentations géantes du Monde qui, selon son inventeur Delanglard, permettaient que « l’on embrasse d’un seul coup d’œil toute la surface de la terre ». C’est exactement ce que ce livre a la vocation d’être. Plein d’originalité, d’anecdotes aussi drôles qu’intéressantes, ce tour du monde, entre autres, des « qui est le meilleur à quoi » est vraiment surprenant.

Pari réussi pour ce Géorama qui englobe la planète d’une traite et qui donne un aperçu du monde dans lequel nous vivons et celui dans lequel nous allons vivre.

 

Festival Partances : Image, Voyage, Aventure du vendredi 28 au dimanche 30 mars 2014 / North of the sun

On dit souvent que le hasard fait bien les choses. Et bien en voici la preuve.

De manière tout à fait inopinée, j’ai appris  il y a quelques jours qu’un festival de films de Voyage allait se dérouler fin mars à Saint-Orens, près de Toulouse :  le festival Partances.

Quelle ne fût pas ma surprise de découvrir, en jetant un coup d’œil sur le programme, qu’un des films qui serait présenté n’était autre que le documentaire que j’avais vu cet été lors de mon séjour en Norvège, « Nordfor Sola  » (North of the sun). Lire la suite

« Promenons-nous dans les bois » de Bill Bryson

Ceux qui me connaissent savent que je suis une grande admiratrice de Bill Bryson. J’ai lu beaucoup de ses ouvrages et avoue avoir une affinité avec son écriture tout à la fois objective et journalistique mais aussi un brin décalée et drôle.

Dans « American rigolos » et « Nos voisins du dessous« , c’est le chroniqueur qui m’a séduite. Qui mieux qu’un natif peut être à même de décrire tous les travers américains. Mais au bout du compte, pas forcément, puisque dans « Nos voisins du dessous » il s’emploie à dépeindre les mœurs, certes peut être pas si différents, de nos amis australiens, toujours avec cette même verve. Lire la suite

Jean-Christophe Bailly – Propos épars…proposés par Ombres blanches

Jean-Christophe Bailly à Ombres blanches

 

Entretien avec Jean-Christophe Bailly à l’occasion de sa venue le 15 septembre 2011 à la librairie pour présenter son dernier livre Le dépaysement : voyages en France (Seuil)

Interviewé et filmé, caméra à la main, par Mihai Mangiulea

L’un des plus beaux cadeaux

C’est un beau coffret, élégant et sobre , qui abrite la dernière merveille de François Place. Le Secret d’Orbae renferme un portfolio de 18 planches, foisonnant de miniatures comme autant d’invitations au voyage, et deux romans : celui de Cornelius, commerçant et voyageur venu du Nord, en quête d’une improbable montagne de brume , et celui de Ziyara, nommée Grand Amiral à Candâa et navigatrice sans pareille. Lire la suite

Touriste de Julien Blanc-Gras

Sous forme de petites chroniques géographiques, Julien Blanc-Gras nous montre le Monde, celui qu’il côtoie durant ses pérégrinations. Pour autant il ne s’agit pas ici d’accomplir quoi que ce soit. Les voyages en eux-mêmes n’ont souvent aucun but précis.

« Je ne veux ni conquérir les sommets vertigineux, ni braver les déserts infernaux. Je ne suis pas aussi exigeant. Touriste, ça me suffit. »

Et être touriste c’est avoir l’œil de celui  qui n’est jamais parti. Pour moi Julien Blanc-Gras a fait sienne la citation de Marcel Proust, « Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux. »  Il a beau avoir parcouru une multitude de pays, admiré des dizaines de paysages,  rencontré des tas de personnes, il semble  porter en lui ce regard vierge à chaque nouvelle destination. Lire la suite

127 heures (Plus fort qu’un roc) – Aron Ralston

“L’adversité a pour effet de susciter des talents qui en des circonstances plus favorables, n’auraient pas éclos.” HORACE

“Plus fort qu’un roc”

Qu’est-ce qui m’a poussé à lire ce livre? Je ne sais pas. Cette couverture à l’effigie du film de Danny Boyle ne me disait rien qui vaille. Puis, un jour, laissant de côté mes préjugés, j’ai ouvert le livre. Le sujet piquait ma curiosité.

Un jeune alpiniste expérimenté se retrouve coincé dans un canyon, sa main bloquée par un rocher. Luttant contre la déshydratation et l’hypothermie, il ne lui reste plus qu’une seule solution afin de se libérer, l’amputation.

Ces dernières phrases donnent quelque peu des frissons dans le dos. On se dit : non merci le récit d’un homme qui se coupe le bras, ce n’est pas pour moi. Ce serait une erreur car le livre est bien plus qu’une histoire sordide.

Le 26 avril 2003, Aron Ralston part randonner dans les gorges de l’Utah. Lire la suite