Eugène Savitzkaya, A la cyprine, Éditions de Minuit.

En même temps que de découvrir quelques uns des romans de cette rentrée littéraire, je vous propose de revenir à un livre paru à l’hiver 2015, un joli livre de poésie d’Eugène Savitzkaya, qui pourrait être un bon remède pour faire face à cette fin d’été. La poésie de Savitzkaya est concrète, au plus prés des choses et des êtres, elle ne sacrifie rien à la vie et à l’amour. Dans une interview que l’on peut écouter sur le réseau, Eugène Savitzkaya dit avoir intitulé son livre « A la cyprine » comme un « toast à la vie et à l’amour ».

@Marc Riboud

@Marc Riboud

Lire la suite

Astres Noirs de Katrin Koenning & Sarker Protick

Astres Noirs de Katrin Koenning, Sarker Protick aux éditions Chose Commune

Ce livre est tout juste …INDESCRIPTIBLE DE BEAUTÉ.

L’attention portée à la façon et à  l’impression en font un objet-livre qui n’est pas que le support de la correspondance entre Allemagne et Inde de deux jeunes photographes prometteurs, Sarker Protick et Katrin Koenning.

Lire la suite

Treizième poésie verticale – Roberto Juarroz

Dans les titres des livres de Roberto Juarroz le mot Verticale est toujours présent. Il prends son sens dans le rapport de l’Homme au monde, un rapport spatial et visuel.

S’élancer sur les eaux aveugles
et ouvrir les territoires
d’un continent nouveau
qui réveille et réanime
la réalité fatiguée du monde.

p.229 Treizième poésie verticale

La réalité ne garantit plus au sujet son rapport au monde. Pour l’atteindre, il essaie de la regarder autrement, la regarder de dos pour la réinterpréter. L’Homme est cerné par le vide et recherche des motifs nouveaux, des angles nouveaux.

Oublier de vivre

Regarder ailleurs

Ou ne regarder nulle part

Il est un moment de la nuit ou du jour

Ou l’eau même s’abstient

De tous ses reflets.

 

p.213 – ibid

Lire la suite