Le retour du printemps

Lecteur depuis des années des Carnets de notes de Bergounioux, c’est devenu pour moi une tradition, un printemps sur deux, que d’en lire un volume en regardant les bourgeons sortir. La place qu’il donne à la nature, à la pêche, à ses recherches entomologiques, aux minéraux, m’aide à sortir de la grisaille et de l’humidité hivernales. Et en cette saison plus calme en nouveautés en librairie, j’apprécie d’aborder le temps long, la vie qui passe, qui se construit par habitudes, par gestes sans arrêt recommencés qu’il retranscrit merveilleusement. Comme l’humain n’échappe pas aux cycles de la nature, et ne peut vivre qu’en s’intégrant à la Vie.

Pierre Bergounioux

Cette année, le plaisir est différent.J’ai toujours le bonheur de voir les tulipes éclore, de semer des basilics, de planter de nouvelles variétés de thyms, de sauges. Je mesure d’autant mieux ma chance, qui doit tellement manquer à nombre d’entre nous. Et pourtant. Lors de ces années 2011-2015, Bergounioux se retire dans la lecture. Les soucis de santé accaparent sa pensée, son corps. Il sort moins, souffre du froid, craint le vieillissement, l’ombre de la mort, jour après jour. La différence de ton est palpable, l’angoisse omniprésente.
Mais si je n’y trouve pas ce que j’étais venu y chercher, c’est une nouvelle aventure de lecture que ce quatrième Carnet. Plus sombre, parfois même renfermé, aigre. Je n’arrive pas à le lire d’une traite, comme les autres. Je ressens le besoin d’aérer ma lecture, de reprendre du souffle. Certainement, ce sera l’un de ceux dont je me souviendrai le mieux, qui montre que chaque cycle ne reproduit pas à l’identique le précédent, mais évolue par touches sensibles.

Quarante ans d’édition en France. Épisode 1. Feuille à feuille

En 2019, le Banquet du livre de Lagrasse célébrait les quarante ans des éditions Verdier. En 1979, le monde du livre et de sa distribution était alors bien différent de ce que nous connaissons aujourd’hui. Christian Thorel revient pour nous sur ces quarante années qui ont vu le paysage éditorial et le monde de la librairie se bouleverser.

Premier épisode

Jérôme Lindon, un des artisans de la loi sur le prix unique, et un de ses auteurs emblématique, Samuel Beckett.

Continuer la lecture

Une fleur éclot et le monde se lève

Depuis plus de quinze ans, Yoko Orimo et les éditions Sully ont entrepris ce travail colossal et merveilleux de traduire et publier la grande œuvre de maître Dôgen (1200-1253), le fondateur de l’école de bouddhisme zen Sôtô au Japon, le Shôbôgenzô, La vraie Loi, Trésor de l’Oeil.

Après la publication d’un volume d’introduction générale et de huit tomes regroupant l’intégralité des textes qui le composent répartis thématiquement, c’est désormais le Shôbôgenzô en entier, en un seul volume, selon l’ordre de Dôgen, qui poursuit et couronne ce travail remarquable. En effet, si le Shôbôgenzô intéressera assurément les amateurs de culture japonaise et de bouddhisme, ses vues, sa poésie, sa stature, en font aussi une œuvre apte à toucher tout le monde. L’abord en est certes parfois difficile pour nous, lecteurs occidentaux. L’imaginaire bouddhiste, chinois et japonais, les références présentes à chaque page nous dépaysent totalement. Pour autant, des visions, des tournures de langue, des audaces, des fulgurances, un cœur, un génie nous touchent et nous appellent.

Dōgen regardant la lune. Monastère de Hōkyōji, Japon, préfecture de Fukui. Domaine public.

Continuer la lecture

Exposition Denis Roche : Photographies

EXPOSITION DENIS ROCHE : Photographies
L’Atelier d’Ombres Blanches, 3 rue Mirepoix
2 > 30 novembre (du mardi au samedi, 14 h – 19 h)
Exposition réalisée avec le concours de la Galerie Le Réverbère à Lyon

Continuer la lecture

Voix et signes. Couleurs et encres. Papiers

Voix et signes. Couleurs et encres. Papiers

Exposition des œuvres des artistes de PO&PSY, collection de découverte des poésies du monde hébergée par les éditions érès

À l’occasion des 10 ans de la collection

Continuer la lecture

Exposition Karine Bernadou

Karine Bernadou

Exposition de planches originales du roman graphique Azolla

du 11 avril au 3 mai au café Côté Cour, dans le cadre du festival Indélébile

Karine Bernadou est née en 1981. Elle est scénariste de bandes dessinées, autrice de bd et illustratrice. En 2006, elle a remporté le prix des jeunes talents au festival d’Angoulême.
Continuer la lecture

Photographies d’Emmanuel Darley

Exposition Trouver une forme poétique pour se raconter du lundi 12 février au samedi 3 mars au café Côté Cour

Photographies d’Emmanuel Darley – Vernissage mardi 20 février à 18h à la librairie suivi d’une lecture à 19h30 à la Cave Poésie

«Quand on me demande ce qu’il faut pour « faire » écrivain, je dis ça : être toujours œil et oreille ouverts. Regarder autour de soi, regarder les gens, tous les gens, et puis tendre l’oreille. Écouter ce qui se dit. Comment ça se dit. Écouter le banal; le répété, écouter les petites histoires de tous, écouter ce qui entre les lignes affleure. Se dit discret.»

Continuer la lecture

Pour Mathieu Riboulet

Il y a, dans les livres de Mathieu Riboulet, ce regard d’extra-lucide que l’on admire chez celles et ceux qui le possèdent, et que l’on finit par redouter pour soi-même. Comment aura-t-il regardé ce qui l’attendait, lors de ce dernier jour de sa vie, lui, l’infatigable sondeur de vie et guetteur de mort ? Le chantier d’un corps malade, en souffrance, semble parfois insurmontable. Dans la résidence qui nous est confiée de notre corps, l’une ou l’autre des parties de soi décide. Ce lundi soir de février, tard dans la soirée et dans l’épuisement, Mathieu a soigneusement fermé la porte, et laissé la maison vide.

Continuer la lecture

Katy Couprie à Ombres blanches !

Rencontre avec Katy Couprie le mercredi 7 février à 17h autour de l’ensemble de son œuvre et de sa démarche artistique, suivi d’une séance de dédicaces au rayon jeunesse. Canopé Toulouse a également le plaisir et l’honneur d’accueillir une exposition de ses œuvres du 22 janvier au 9 février. La rencontre est organisée en lien avec le CRL et Canopé Toulouse 31.

Continuer la lecture