LES AMÉRIQUES : L’OUEST

L’Ouest des États-Unis est davantage considéré comme un lieu cinématographique que comme un lieu littéraire. Cela tient peut-être au fait qu’à l’origine, ce grand Ouest est une terre de défricheurs et de pionniers : un rêve d’Eldorado !

Il est toutefois aujourd’hui devenu un lieu de fiction par l’impulsion de grands écrivains comme Cormac McCarthy, Raymond Carver ou encore Richard Brautigan.

 


pelouseLa vengeance de la pelouse
Richard Brautigan, Christian Bourgois, 2002

« J’ai examiné des petits bouts de mon enfance. Ce sont des morceaux d’une vie lointaine qui n’ont ni forme ni sens. Des choses qui se sont produites comme des poussières. « 

Quand ce recueil a paru aux États-Unis, Brautigan avait à peine plus de trente-cinq ans, parvenu  » à mi-chemin « , au lieu et temps des bilans, peut-être, et des nostalgies. Aucun autre livre de Brautigan n’est aussi chargé du lyrisme des souvenirs d’enfance, ni aussi marqué de cette sereine fraîcheur, exempte de toute complaisance, dont il est toujours tant loué.

Ces soixante-deux courts textes, qu’on hésite à appeler nouvelles, sont autant de petites victoires sur les ruses du sort et du temps, et sur soi-même, une succession d’instants privilégiés où l’étrange impassibilité du conteur réalise l’alliance tranquille du malheur et de la blague, jusqu’à ce que telle révélation finale, en forme d’envoi, dissipe l’apparente légèreté du rien, une manière de réconciliation, enfin, avec ses propres amertumes, avec une société américaine en échec, avec l’absurde et le dérisoire de l’univers.

ÉCOUTER LA LECTURE DE NATHALIE VINOT



carverjpg
Parlez moi d’amour

Raymond Carver, éditions de l’Olivier, 2010

« J’ai vu pas mal de choses dans ma vie.

Une fois j’allais chez ma mère pour y passer quelques nuits. En arrivant sur le seuil, j’ai jeté un coup d’oeil et je l’ai vue, assise sur le canapé, en train d’embrasser un homme. C’était l’été. La porte était ouverte. La télé était allumée. Voilà une des choses que j’ai vues. »

Traduit de l’anglais par Gabrielle Rolin

 

⇒ ÉCOUTER LA LECTURE DE NATHALIE VINOT



vivants
Les vivants
Annie Dillard, Christian Bourgois, 2010

Les Vivants est un formidable roman d’aventures qui se déroule dans le Nord-Ouest des États-Unis (sur la côte pacifique, juste sous la frontière avec le Canada), entre 1855 et la fin du XIXe siècle, c’est-à-dire pendant la phase de colonisation de cette région jusque là peuplée par les Indiens lummis et noonsacks.

A travers une succession d’épisodes comiques ou tragiques et une nuée de personnages hauts en couleurs, Annie Dillard raconte le destin de la petite communauté de Whatcom et recrée l’épopée héroïque de ces pionniers. Elle suit plus particulièrement trois hommes que tout oppose : Clare Fishburn, jeune et ambitieux ; John Ireland, qui voit avec désespoir les socialistes expulser les immigrés chinois ; et Beal Obenchain, un misanthrope qui vit dans une souche de cèdre.

De splendides descriptions de la côte sauvage et des forêts environnantes alternent avec des scènes d’actions rondement menées et des dialogues extrêmement vivants. Ermites, chercheurs d’or, explorateurs, marins, entrepreneurs, colons, bûcherons, pauvres et riches peuplent ce roman foisonnant et composent une grande fresque classique qui rappelle la comédie humaine tout en évoquant de manière saisissante le problème des Indiens, celui de l’immigration et la lente destruction d’une région mise en coupe réglée par les capitaines d’industrie de l’époque.

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Brice Matthieussent

ÉCOUTER LA LECTURE DE NATHALIE VINOT


chevauxDe si jolis chevaux
Cormac McCarty, Actes Sud, 2004

Né à Providence (Rhode Island) en 1933, Cormac McCarthy a passé sa jeunesse dans le Tennessee. Couronnée par le National Book Critics Circle Award et le National Book Award, son œœuvre est considérée aujourd’hui comme l’une des plus marquantes de la littérature américaine contemporaine.

 

⇒ ÉCOUTER LA LECTURE DE NATHALIE VINOT

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *