Editions Rue des gestes

Rue des Gestes est non seulement le lieu d’une partie de notre librairie, c’est aussi le nom que nous avons donné à la (toute) petite maison d’édition que nous avons liée, voici deux ans, à Ombres blanches.

Quatre livres ont paru sous cette enseigne des Gestes.
Psychanalyse et humanisme, un court et brillant essai du psychanalyste toulousain Henri Sztulman remet les théories de Freud en perspective avec les courants humanistes anciens qui les fondent.

A Toulouse, Jean Jaurès prononça en 1892 sa thèse dite latine, sur les Origines du socialisme allemand. Nous proposons ce beau texte d’une centaine de pages, dans sa « traduction » en français, et accompagné d’un essai sur Jaurès par Franck Fiscbach, chercheur en philosophie politique, spécialiste de Fichte et de Hegel.

Deux essais de Jean-Paul Malrieu complètent ce tableau, avant que nous ne proposions d’autres titres à nos lecteurs. Dans le poing du marché, publié en 2009 est un livre remarqué pour sa pertinence et ses qualités synthétiques. Ecrit et rédigé avant la crise dans laquelle nous nous débattons, et dont les causes sont aujourd’hui originées dans le « système » libéral, c’est avec une sorte de préscience que l’auteur nous convie à déplier causes et effets. Ce livre est suivi en 2011 d’un essai sur la recherche, ou plus globalement sur la possibilité qui est donnée par le politique à l’entreprise de connaissance, prise dans l’étau d’un libéralisme qui ne se défaie pas d’un « pragmatisme » contraignant, et pour tout dire, d’une soif de rendement. La Science gouvernée est le titre de ce récent essai, incisif et volontiers mélancolique.

Les deux livres de Jean-Paul Malrieu ont fait l’objet d’une Matinale de France-Culture le lundi 20 juin. On peut en entendre une partie sur le podcast de la radio, par le lien suivant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *