La Table des Matières

La librairie Ombres Blanches propose des installations sur le travail de production théorique et d’écriture de Georges Didi-Huberman.

Installations – parcours dans la librairie

4 lieux, 400 minutes d’images

9 mai > 4 juin

Jeudi 23 mai à 18h, dialogue entre G. Didi-Huberman et Henri Herré autour de l’installation. Dans le cadre de L’histoire à venir.

Didi-Huberman Herré La Table des Matières installations Ombres Blanches Toulouse

ORGANISER, ÉCRIRE – Galerie Ombres Blanches

Georges Didi-Huberman est anthropologue des images : il étudie l’effet que produisent les images sur l’homme (en tant qu’individu plongé dans sa culture). Si vous vous intéressez à l’histoire de l’art et à la philosophie, vous avez probablement rencontré Georges Didi-Huberman via ses soixante livres traduits en une dizaine de langues, ses expositions dans de grands musées européens et américains, ou ses conférences à travers le monde. Il a renouvelé sa discipline en profondeur, avec le don particulier de parler aux artistes et aux penseurs par cette production protéiforme.

FABRIQUER, ÉCRIRE et RIMER, ÉCRIRE – Café Côté Cour, Ombres Blanches

Chez lui il y a des milliers de livres, de fiches, d’images. Son ordinateur contient encore plus de photos, d’extraits de films, de musiques et de textes. Pour écrire, il s’assied à la table de couturière qui lui sert de bureau. Il y étale ses documents écrits et iconographiques :

Je les tourne, je les retourne, je les reproduis, les annote, les classe, les cadre et les décadre, les monte et les démonte, façon de les « secouer ».

Avec les gestes d’un artisan, qu’il revendique être, son travail intellectuel se déroule donc concrètement sur cette table.

Didi-Huberman Herré La Table des Matières installations Ombres Blanches Toulouse

GÉMIR, ÉCRIRE et ENFANTER, ÉCRIRE – rayon Beaux Arts, Ombres Blanches

D’où le titre La table des matières, qui pour le lecteur de Georges Didi-Huberman évoquera aussi la façon particulièrement soignée dont il rédige ses tables des matières. C’est autour de cette table qu’Henri Herré a imaginé un dispositif à deux caméras qui préserve l’intimité du lieu (l’appartement de Georges Didi-Huberman), et de leur dialogue qui dure depuis des décennies. En 2013 cela a pris la forme de films divers, qui maintenant durent plus de 50 h, où on le voit au travail chez lui, dans le montage de ses expositions, lors en voyage. L’ensemble sera un jour accessible via un site Web.

Didi-Huberman Herré La Table des Matières installations Ombres Blanches Toulouse

LIRE, ÉCRIRE – café des Langues, Ombres Blanches

Henri Herré est réalisateur. Après cinq courts-métrages et deux longs métrages pour le cinéma, il a fait pour la télévision des documentaires scientifiques, de société, d’archives. Depuis une dizaine d’années il nomadise, avec des films sur les États-Unis, la Pologne, la France, le Maroc. Maître de conférences à l’école d’architecture Paris-Val de Seine, il a mis au point une méthode pour que les étudiants fassent des « croquis d’architectures filmés » avec leur téléphone portable.

 

Pour Ombres Blanches Henri Herré vous propose de regarder les divers éléments de la vie de Georges Didi-Huberman qui étayent son écriture. Le parcours proposé (mais il n’est pas impératif) commence

  • 1. au café de la rue des Gestes où sur un écran d’ordinateur vous pouvez regarder :
    FABRIQUER, ÉCRIRE – 3min45
    Comment se fabrique une fiche, son utilité matérielle, psychique, philosophique.
    RIMER, ÉCRIRE –  6min45
    Comment les livres s’engendrent, se font écho, dialoguent entre eux.

 

  • 2. au 1er étage des Beaux-Arts un écran sur une table basse propose :
    GÉMIR, ÉCRIRE – 3min30
    Comment quand on est saisi par une image on en reste sans voix,
    mais il faut le surmonter pour parvenir à écrire.
    ENFANTER, ÉCRIRE – 6min30
    Comment la naissance d’un enfant peut perturber l’écriture, et la renouveler.

 

  • 3. au café des Langues, 3 rue Mirepoix, un téléviseur montre :
    LIRE, ÉCRIRE – 18min
    Comment passer de la lecture à l’écriture, du donné au créé.

 

  • 4. dix mètres plus loin dans la rue Mirepoix vous trouverez la projection de :
    ORGANISER, ÉCRIRE – 4h05
    Comment à partir d’un film, d’images, de photos, de fiches disposés sur une table, Georges Didi-Huberman monte un texte comme le ferait un cinéaste, un alpiniste, un maître saucier, un couturier… Horaires de la salle d’exposition : du mardi au samedi de 14 h 30 à 18 h 30

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *