« L’Histoire à venir »

Un nouveau festival de l’histoire à Toulouse                         du jeudi 18 au dimanche 21 mai 2017

60 invité.es, chercheurs, écrivains, artistes,

65 rencontres, 15 lieux dans toute la ville

http://lhistoireavenir.eu/

L’histoire à venir est un nouveau festival de l’histoire, créé à l’initiative de la librairie Ombres Blanches, du Théâtre Garonne, des équipes de recherche de l’Université Toulouse-Jean Jaurès et des éditions Anacharsis, et en partenariat avec des acteurs du territoire (librairies, associations, institutions, bibliothèques, collectivités).

Appelée à devenir pérenne, la manifestation tiendra sa première édition du 18 au 21 mai 2017, et proposera quatre journées et soirées de débats, dialogues, expérimentations autour de l’histoire.

Des historiens, des philosophes, des chercheurs en sciences sociales et des écrivains viendront partager leurs recherches dans des mises en récit et des présentations originales. En venant à la rencontre de tous et de toutes, dans différents lieux de la ville, ils feront de L’histoire à venir la vitrine et le creuset des nouvelles façons d’écrire l’histoire, pour que les possibles du passé ouvrent les manières de penser et de construire les possibles de l’avenir.

La manifestation se déploiera dans différents sites de Toulouse, le Théâtre Garonne, la librairie Ombres Blanches, l’Université Toulouse-Jean Jaurès, l’Espace Roguet, la Cinémathèque, et de nombreux autres lieux de la ville.

Pour nous suivre :

http://lhistoireavenir.eu/

Twitter : @lhistoireavenir

Facebook : Lhistoireavenir


Lire notre édito

 

« L’histoire à venir » sera une manifestation inventive avec :

• des Conférences présentant des travaux les plus récents ;

• des Labos d’histoire pour observer, écouter la recherche en train de se faire, et dialoguer avec elle ;

• des Ateliers d’histoire pour expérimenter avec les chercheurs le travail sur les sources et les données ;

• des Impromptus, plus informels et conviviaux, autour de cafés, dîners, soirées, conférences piétonnières, spectacles et master-class d’histoire…

La manifestation se déploiera dans différents sites de Toulouse, le Théâtre Garonne, la librairie Ombres Blanches, l’Université Toulouse-Jean Jaurès, l’Espace Roguet, la Cinémathèque, et de nombreux autres lieux de la ville.

Une quarantaine de chercheurs et auteurs, de générations et d’écoles de pensée différentes, femmes et hommes, français ou étrangers, historiens mais aussi philosophes, sociologues, ethnologues, écrivains et cinéastes, seront conviés à cet événement.

La manifestation s’articulera autour de trois grandes thématiques, la première qui changera chaque année, et les deux autres qui seront pérennes :

Du silex au Big Data

Le premier numéro aura pour thème la question des données, des vestiges et des archives, et de toutes les traces que nous laissons. À partir de celles-ci, des bases de données numériques immenses (Big Data) sont aujourd’hui en train d’être constituées. Comment sont-elles produites et rassemblées ? Où sont-elles stockées et par qui ? Qui les utilise et dans quel but ?
En quoi la compétence critique des historiens, dont le travail consiste précisément à faire parler les traces et les données, peut-elle aider à mieux comprendre les enjeux du Big Data ? En faisant ainsi dialoguer archives du passé et présent numérique, méthode historique et débat citoyen, nous réfléchirons à ce que sont véritablement les données et à ce que l’on peut en faire.

Histoire et démocratie

L’histoire a toute sa place dans le débat politique et doit nous aider à interroger et comprendre les questions contemporaines. Loin d’être un récit figé et nostalgique, elle rappelle constamment les débats du passé et les futurs possibles. Ainsi, les chercheurs seront invités à se positionner sur « ce que peut l’histoire » aujourd’hui. Comment détecter les lignes de force, de faille ou de fuite du présent ? Que devient l’histoire, en tant que métier, approche et méthode ? Comment la transmettre aux générations à venir ? Comment s’inscrit-elle dans le pacte entre la démocratie et le savoir ?

Écrire l’histoire

Pour écouter et questionner les chantiers actuels et futurs de l’histoire mais aussi pour en montrer la fabrique, nous débattrons des manières d’écrire l’histoire et de la raconter pour mieux la penser. Tous les récits ne se valent pas. Si le savoir n’est jamais définitif et doit être questionné, son élaboration répond à une méthode et à une démarche scientifique qui réinterrogent les sources – archivistiques et archéologiques, écrites et orales, iconographiques et audiovisuelles – et intègrent de nouvelles découvertes ainsi que les apports d’autres disciplines, l’art, la littérature ou les sciences de la nature. C’est cette chimie complexe que nous vous invitons à venir découvrir.

Retrouvez tous les intervenant.es ici :

http://2017.lhistoireavenir.eu/invites/

La manifestation est organisée en partenariat avec : 

Conseil départemental de la Haute-Garonne, Conseil régional Occitanie, Centre régional des Lettres (CRL) Midi-Pyrénées, Université Toulouse-Jean Jaurès (Commission Recherche, Commission Diffusion des Savoirs, Labex, SMS, Framespa UMR 5136, PLH EA 4601, Traces UMR 5608), Université Fédérale de Toulouse Midi Pyrénées, Commission Valorisation, Librairie Ombres Blanches, Théâtre Garonne, Editions Anacharsis

Comité d’organisation : Christian Thorel, Directeur de la Librairie Ombres Blanches, Claire Judde de Larivière, maître de conférences en histoire médiévale, Université Toulouse-Jean Jaurès, Charles-Henri Lavielle, directeur des éditions Anacharsis, Jacky Ohayon, Directeur du Théâtre Garonne

Comité éditorial : Stéphane Boitel, chargé de la programmation artistique Théâtre Garonne, Corinne Bonnet, professeure d’histoire grecque, Université Toulouse-Jean Jaurès, Patrick Boucheron, professeur d’histoire médiévale au Collège de France, François-Xavier Fauvelle, directeur de recherches en histoire de l’Afrique, CNRS/TRACES Toulouse-Jean Jaurès Didier Girard, administrateur du Théâtre Garonne, Isabelle Lacoue-Labarthe, maîtresse de conférences en histoire contemporaine, IEP Toulouse, Natacha Laurent, maître de conférences en histoire contemporaine, Toulouse-Jean Jaurès , Olivier Loubes, professeur en Classes préparatoires au Lycée Saint-Sernin, Emmanuelle Perez-Tisserant, maîtresse de conférences en histoire contemporaine, Toulouse-Jean Jaurès, Laurent Sterna, directeur du Centre Régional des Lettres Midi-Pyrénées (CRL)

Contact et information :

contact@lhistoireavenir.eu

05 62 48 56 84

05 34 45 55 32

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *