Ali Zamir, Anguille sous roche, Éditions Le Tripode.

basquiat2Dans son roman Anguille sous roche, Ali Zamir crée un personnage que l’on est pas prêt d’oublier, un personnage de légende, une figure mythique de l’océan Indien. Peut être que désormais, le nom d’Anguille sera prononcé avec reconnaissance et que chacun s’en ira raconter son histoire.

Ce personnage a une valeur poétique absolue. C’est quelqu’un à la fois commun et hors du commun qui nous raconte, à l’instant de son naufrage, sa vie. Fantôme en son pays, nous la savons noyée mais sa présence demeure. Un esprit qui circule. Elle nous raconte l’essentiel de sa vie de sa naissance à la mort. Chaque moment est raconté dans une lucidité, une clairvoyance et une sincérité qui impressionnent et nous la suivons dans son univers et dans ses représentations, son enfance, ses amours, sa sœur jumelle, la figure de son père…. Les livres ne sont pas comparable ni transposable mais j’ai envie d’emprunter l’image du titre des mémoires d’outre tombe. Lecteurs, nous sommes dans un élan, pris dans ce langage en mouvement qui donne une émotion pleine parce que l’on entend une voix qui refuse de se taire, qui refuse de se faire oublier, alors qu’elle est irrésistiblement tirée vers l’abîme. Ce livre pourrait être un chant dans sa façon de célébrer et dans le rythme et la pulsation sourde qui le tend. Mais plus qu’un chant, il serait une complainte ou un blues étouffé par la mer. Je ne peux que vous inciter à jeter un œil sur ce roman parce que c’est l’histoire d’une vie riche d’une vérité et riche d’une expérience humaine. Ali Zamir est un virtuose qui fait naître une puissante voix qui n’a pas fini de nous accompagner. 

Retrouvez les livres de la rentrée littéraire 2016 et les conseils des libraires ici

anguille-sous-roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *