Portrait de l’écrivain Caryl Ferey

Caryl Férey sera à la librairie le vendredi 6 mai à 18h pour vous parler de son nouveau roman: Condor paru aux éditions Gallimard

Caryl Férey né à Caen le premier juin 1967 s’est imposé comme une figure emblématique du polar français avec des romans coup de poing, enragés et engagés. Son bac en poche il erre de petits boulots en petits boulots puis fait le tour de l’Europe à moto et se lance enfin dans un tour du monde de sept mois. Ce voyage autour du globe a sans aucun doute nourrit les intrigues de ses futurs polars comme «Zulu» qui se déroule en Afrique du sud et «Mapuche» qui a pour cadre L’Argentine. Après ce tour du monde, il se met directement à écrire et entame vraiment sa carrière littéraire aux Éditions rennaises Balle d’argent, il sort en 1994 un roman intitulé «Avec un ange sur les yeux» et en 1995 toujours chez le même éditeur il sort «Péché mortel». Il poursuit ensuite chez l’éditeur Baleine avec son polar «Haka» en 1998. Aujourd’hui il a trouvé sa famille éditoriale avec la «Série noire» chez Gallimard.

Caryl-3

Caryl Férey est également l’auteur d’un nombre important de nouvelles publiées dans des collectifs associatifs, des revues de festivals et des collections de novellas. Il écrit également pour des musiciens, Bertrand Cantat ex-chanteur du groupe de rock mythique noir désir a d’ailleurs fait une lecture musicale de son dernier roman «Condor» à la Maison de la poésie à Paris. Caryl Férey écrit aussi pour la radio et le théâtre. En 2006, il fait également un petit détour vers la jeunesse avec «La cage aux lionnes», «la Dernière danse des Maoris» et «l’Afrikaner de Gordon’s Bay», ces ouvrages sont tous publiés dans la collection «Souris noire» chez Syros. Plus récemment toujours dans le domaine de la littérature jeunesse il a publié en 2010 «Krotokus premier roi des animaux» chez Pocket jeunesse.

Caryl Férey, écrivain en rébellion ne cesse de faire entendre dans ses polars la voix des minorités écrasées par le capitalisme et l’oppression. Dans «Zulu» il creuse les démons de l’Afrique du sud post-Apartheid, dans «Mapuche» il s’intéresse de près à la dictature en argentine et au génocide des indiens Mapuche avec la figure de Jana, sculptrice indienne en révolte. Ces deux romans servis par une langue rageuse et lyrique donnent la voix aux laissés pour compte, aux esprits libres, et résonnent encore dans l’esprit du lecteur bien après leur lecture. En 2016, Caryl Férey publie «Condor», ce nouveau polar qui se situe au Chili a des résonances fortes avec «Mapuche», Caryl Férey sera présent le 6 mai à 18 h à la librairie Ombres Blanches afin de présenter ce nouveau roman «chilien».

Découvrez tous les livres de Caryl Férey ici

Victor Dauzon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *