Un peu de poésie pour commencer l’année…

 

 

 

 

 

 

 

 

Donc, il offrait du coeur

avec un tel sourire

qu’on s’empressait d’ailleurs

en tout lieux de le dire.

 

On en voulait partout,

mais on finit pourtant

par se demander où

il en trouvait autant.

 

Et il riait dans l’ombre.

C’était son propre cœur

vaste comme le monde

qu’il offrait à la ronde.

 

Offrait pour un sourire

qui répondait au sien

offrait rien que pour dire

aux gens : »portez vous bien! »

 

Poème de  Maurice Carême extrait de La poésie est un jeu d’enfant illustré  par Bruno Gilbert – Seuil Jeunesse

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *