Opération Sweet Tooth de Ian McEwan

Le début des années soixante-dix en Angleterre est une période grisâtre. Une crise économique et industrielle, la guerre en Irlande du Nord et les tensions avec le bloc communiste plombent l’ambiance. Ian McEwan situe son roman dans ce contexte.

Serena Frome, dévoreuse de livres, diplômée de mathématiques à Cambridge, est recrutée par le MI5, la célèbre agence britannique de renseignement. Un projet d’espionnage, nommé Opération Sweet Tooth, est alors conçu pour découvrir des auteurs qui pourraient, au vu de leurs anciennes publications, devenir des relais efficaces pour véhiculer une idéologie anti-marxiste et œuvrer, à leur insu, à la conquête des consciences. Serena travaille a cette opération et recrute un jeune écrivain prometteur, Tom Haley, qui semble, dans ses aspirations romanesques, assez proche de notre auteur au même age. Roman d’espionnage et histoire d’amour, Mr Haley et Miss Frome se plaisent et vivent une parfaite idylle. Mais, quand l’un des romans de Tom est nommé pour un prix littéraire et que les jalousies s’aiguisent, les difficultés commencent pour Serena tant Tom ignore son double jeu.

Alors, leur idylle survivra-t-elle à cette tension ? Tom Haley est-il vraiment dupe des manœuvres de Serena ? L’espionne était-elle espionnée elle aussi ? Et par qui ? On peut compter sur l’habileté de Ian McEwan pour soutenir ces intrigues et pour remettre en question, à la fin du roman, le point de vue du lecteur sur ce qu’il vient de lire.

     Opération Sweet Tooth – Ian McEwan – Gallimard, 2014, 22€50.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *