STANI NITKOWSKI (1949-2001)

L’exposition d’hommage aux artistes de la Galerie L’Œil de Bœuf se tiendra jusqu’au 11 septembre dans la galerie l’Atelier et la librairie Ombres Blanches.

Horaires de l’Atelier : ouverture du mardi au vendredi entre 14h et 19h ; ouverture le samedi de 10h à 19h.

À noter : FERMETURE EXCEPTIONNELLE ENTRE DU 9 AU 16 AOÛT.

D’origine polonaise, Stani Nitkowski est né en 1949 près d’Angers. Son désir de peindre naît avec la myopathie qui le cloue dans un fauteuil à l’âge de 23 ans. Dessiner, écrire et peindre deviennent pour lui un moyen de survivre et de dépasser la maladie qui l’immobilise.

En 1980, encouragé par Jean Dubuffet et Robert Tatin, Stani Nitkowski franchit les portes de la galerie L’Œil de Bœuf, pour présenter à Cérès Franco quelques-unes de ses toiles. Une longue collaboration et une solide amitié naîtront de cette rencontre, mais aussi une riche correspondance. Dans ces lettres, Stani fait part à Cérès de son enthousiasme, de sa rage de vivre, mais aussi de ses doutes et angoisses.

 

Cérès Franco, que Stani Nitkowski considérait comme sa mère spirituelle, organise sa première exposition personnelle à Paris en 1982 et défendra son travail pendant toute la durée de la galerie. Mais malgré les expositions et la reconnaissance du public, il met fin à ses jours en 2001.

Stani Nitkowski a composé avec une violence et une passion fulgurantes un fantastique hymne à la vie sur le papier et sur la toile. En 1981, Stani confie à Cérès : « J’agrémente ma lettre par des dessins tout simples et sans prétention de les faire ressembler à de beaux dessins… C’est vrai, j’aime tellement vous écrire ; parfois, j’ai l’impression que l’encre coule dans mes veines et que mes doigts se terminent en plumes, alors tout naturellement des dessins naissent et se trouvent portés par les airs, par les ondes à vous. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *