3 – Là-bas, août est un mois d’automne

Un petit bout de jardin.
Un petit bout de terrasse.
Un banc sur un balcon.
Des semis de tomates à regarder pousser.
Le linge qui sèche doucement.
C’est la pause.
La tasse de thé qu’on remplit remplit remplit.

Ce texte de Bruno Pellegrino, Là-bas, août est un mois d’automne, est une invitation au chez soi, aux sens de la maison, à la vie lente pour aboutir à une observation très fine et très belle du quotidien. Nous y sommes dans ces limites cantonnées du chez soi. N’est-ce pas l’occasion d’en saisir toutes les précisions ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *