Exposition Sismikazot

Exposition Sismikazot

La vie va vite en vrai

Du 4  mai au 31 mai au café Côté Cour

Rencontre le jeudi 3 mai à 17h30, et vernissage à 19h.

 

«LA VIE VA VITE EN VRAI est un projet qui a vu le jour fin 2015. En résumé, cette aventure part d’une pratique propre au graffiti : le flop. Le flop est un graff composé de lettres arrondies, rapide à réaliser, généralement en 2 couleurs. Nos peintures sont réalisées dans des lieux abandonnés, que nous affectionnons particulièrement, couplées à une recherche graphique, photographique et colorimétrique.

Depuis nos débuts en 2007, le flop est une pratique que nous avons toujours travaillée, au même rythme que notre approche artistique en atelier et en fresques murales. C’est un tout que nous abordons avec la même sensibilité, les mêmes doutes et ce besoin constant de découverte de l’inconnu

Plus précisément, c’est un projet d’expériences artistiques et graphiques, dictées par l’inspiration que nous offrent nos vies quotidiennes, nos rencontres, mais aussi les lieux que nous découvrons lors de nos vadrouilles. Les couleurs et les compositions de nos peintures sont souvent imposées par ce que nous choisissons de mettre en relation ou en comparaison.

C’est aussi une approche nostalgique qui nous permet de garder vivant ce qui nous a construits et nous a vu grandir toutes ces années. Au fil de nos expériences, les flops peuvent prendre une forme plus épurée, allant parfois jusqu’à disparaître. Ils restent tout de même le point de départ de nos réflexions.

Notre passion pour la photographie prend une part importante dans cette entreprise. Elle nous permet de rendre nos expériences accessibles au public au travers de nos livres, objets pour lesquels nous avons beaucoup d’affection. La même affection que nous portons aux lieux que nous visitons et dont l’âme nous transporte toujours autant. Ces ouvrages sont aussi l’occasion de rendre hommage aux morceaux d’histoires qui tombent dans l’oubli de cette société qui ne cesse de nous questionner.

Nous souhaitons que cette démarche reste un voyage spontané, car l’imprévu nous pousse dans nos retranchements et nous permet d’aller vers des chemins que nous n’aurions peut-être jamais empruntés.»

 

Voir le site des auteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *