Dans les Jardins du Monde – Chapitre 3 : Royal Botanical Gardens of Kew, Londres

Pour ce troisième volet des Jardins du Monde, nous quittons l’hémisphère Sud et remontons vers l’Europe. Destination  : La Grande-Bretagne et plus précisément sa capitale, Londres.

Situés à une demi-heure du centre de la ville en suivant la Tamise, les jardins botaniques de Kew sont un véritable havre de verdure. kew garden the good 2

Créés en 1759, et inscrits depuis 2003 sur la liste  du patrimoine mondial de l’UNESCO, les jardins botaniques royaux de Kew, souvent appelés simplement « Kew Gardens », rassemblent aujourd’hui, sur 130 hectares, plus de 33 000 variétés de plantes  cultivées en extérieur ou sous de grandioses serres victoriennes.

Kew-gardens

L1020852

Image de Sophie Legaré

Un peu d’histoire : A l’origine, les Jardins s’étendaient sur deux propriétés différentes. La famille royale acquit deux domaines voisins, Richmond Lodge, acheté et rebaptisé ainsi en 1721 par le futur Georges II et son épouse Caroline et White House. En 1730, leur fils, le prince de Galles Frédéric, acheta cette dernière. Il engagea William Kent  non seulement pour reconstruire la maison mais aussi pour dessiner le parc. C’est cependant la princesse Augusta, sa femme, qui créa le jardin botanique faisant passer la superficie totale de 3 à 50ha.

250px-Augusta_of_Saxe-Gotha,_Princess_of_Wales_by_Charles_Philips

La princesse Augusta de Saxe-Gotha

Lorsque le prince mourut, en 1751, Augusta se consacra à l’embellissement du parc. Elle engagea William Chambers comme architecte et William Aiton, un écossais qui  avait travaillé au Chelsea Physic Garden, comme chef jardinier. Ils réalisèrent ensemble un jardin de style « anglo-chinois », agrémenté de ponts, de temples, de pavillons et de pagodes.

A la mort d’Augusta en 1760, Georges III, son fils, hérita des deux propriétés : celle de sa mère et celle de son grand-père, Georges II. Il fit appel à l’explorateur Joseph Banks pour agrandir et replanter les deux jardins désormais réunis. Banks qui avait recueilli des spécimens au cours de ses voyages avec le capitaine Cook dépêcha des jardiniers afin de découvrir d’autres curiosités botaniques.

L1020882

Images de Sophie Legaré

 

L1020906

Image de Sophie Legaré – Bernaches du Canada

 En 1841, placés sous la direction de Sir William Hooker, les jardins furent offerts à l’État. Une tradition de recherche scientifique et de conservation se met alors  en place dont témoigne, aujourd’hui encore, un herbier riche  de plus de 7 millions  de variétés. Outre le conservatoire du plus grand herbier du monde, le domaine abrite, à présent, un musée du Bois, une bibliothèque botanique de plus de 100 000 volumes et un établissement de formation de jardiniers.

SÉLECTION DE LIEUX A VOIR A L’INTÉRIEUR DU KEW GARDEN

LES SERRES

PALM HOUSE (la Serre aux palmiers) : Conçue en 1848 par Decimus Burton et Richard Turner, elle est uniquement constituée de fer et de verre et mesure 110 m de haut. Elle accueille principalement des plantes tropicales utiles telles que le café mais aussi ornementales.

L1020888 palm house

Image de Sophie Legaré

 L1020862A l’ouest de la serre vous pourrez également découvrir un jardin de roses.

Image de Sophie Legaré

Image de Sophie Legaré

TROPICAL WATERLILY HOUSE (1852) : Nénuphars géants et fleurs de lotus

L1020894 WTERFLY HOUSE

Image de Sophie Legaré

Image provenant du site www.kew.org

Image provenant du site www.kew.org

L1020957

Image de Sophie Legaré

Image de Sophie Legaré

Image de Sophie Legaré

ALPINE HOUSE (Jardin alpin) : Pyramide de verre inauguré en 2006. L’eau de pluie est récupérée par les douves qui entourent un paysage de rochers au sol réfrigéré.

Image de Sophie Legaré

Image de Sophie Legaré

PRINCESS OF WALES CONSERVATORY (1987) : Une des serres les plus sophistiquées. Gérée par ordinateur, elle abrite pas loin de 10 écosystèmes allant  du plus aride au plus tropical.

L1020946

Paphiopedilum aussi appelé « Sabot de vénus »- Image de Sophie Legaré

 D’autres serres spécialisées sont présentes telles que la Aroid House (aracées), la Fern House (fougères) et la Australian House (jardin australien) avec des cactus, des eucalyptus et plantes tropicales.

Enfin à ne pas manquer :

LE XSTRATA TREETOP WALKWAY

Cette passerelle, postée à une vingtaine de mètres du sol et sur environ 200 m et construite par les mêmes architectes que le London Eye (cette grande roue qui permet de voir la ville à une hauteur de 135m), permet de se balader dans une canopée de châtaigniers, de tilleuls et de chênes.

Image provenant du site du Kew Garden

Image provenant du site du Kew Garden

Vous l’aurez compris, en plus des scones et de la marmelade, s’il y a bien une chose pour laquelle les Anglais sont forts c’est bien leurs jardins!

Merci à notre « correspondante » sur place Sophie Legaré pour les photos qu’elle a prises lors de son séjour londonien!

SÉLECTION BIBLIOGRAPHIQUE

20150718_193014Londres Le Guide vert – Collectif Michelin

Londres Guides Bleus – Collectif – Hachette Tourisme

Londres  – National Geographic

Et pour plus d’infos : Site officiel des Jardins http://www.kew.org

A suivre….

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *