Eloge des mangeurs d’hommes – Yves Paccalet

Dans son livre, Yves Paccalet philosophe et naturaliste, se fait le défenseur de ces mangeurs d’hommes qui fascinent autant qu’ils font peur. Il crie au loup, vous pardonnerez le jeu de mots. Parce que oui le loup est toujours là et il fait peur au même titre que l’ours, le requin et bien d’autres. Mais sont-ils si terrifiants et mortels quand on sait que l’automobile fait en France 4000 morts par an ? Pourtant il y a toujours autant de véhicules qui circulent. Paradoxe humain. En contrepartie, la population de ces « mangeurs d’hommes » diminue dangereusement. Ils sont toujours là mais pour combien de temps encore ? N’oublions pas que le plus grand des prédateurs rôde, l’homme. Et, sous son aspect « évolué », c’est aussi celui qui a le plus peur.

Tout ceci est inquiétant et alarmant car si ces animaux disparaissent, c’est une partie de la littérature et des contes, dont leurs présences sont si souvent emblématiques, qui meurt également. « Nous couperions les racines même de notre culture.  Nous renierions une large part de notre civilisation. »

 

Eloge des mangeurs d’homme – Yves Paccalet – Arthaud, 2014.

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *