Bleu passion de Victoria Strauss

Nous, libraires, sommes parfois très chanceux ! Certains éditeurs nous envoient les épreuves non corrigées_ traduisez « en avant première »_ des livres à paraître. Or ces livres arrivent rarement dans leur état final. Nous ne trouvons sur la couverture que le titre, le résumé est assez succinct et parfois le format n’est pas celui d’un livre mais celui d’un rapport de stage de 3ème. Bref, au milieu de la masse on se précipite vers le livre d’un auteur que l’on attend depuis longtemps ou celui d’un éditeur que l’on affectionne tout particulièrement.

Certains livres, à la couverture ou au titre peu accrocheur, sont recalés et se retrouvent « au salon des refusés ». Bleu passion était pour moi dans cette dernière catégorie. Pas de couverture, titre fleur bleue par excellence. Hop, disqualification ! Fort heureusement nous sommes plusieurs libraires et rassurez-vous les livres sont souvent repêchés par l’une ou l’autre ! C’est ainsi que Bleu passion devient mon compagnon de quelques jours, bus, repas, soirées …

***

A mi-chemin entre La jeune fille à la perle et l’héroïne du Domaine des murmures on s’attache très vite à Giulia. Cette jeune fille, résultat d’une relation hors mariage entre un comte et une couturière, est privée de sa mère dès son plus jeune âge.  A la mort de son père, à ses 17 ans, sa belle mère décide d’expédier la jeune milanaise au couvent. Son destin est alors tout tracé : ni avenir, ni amour. Avant d’intégrer Santa Marta, elle se rend chez un sorcier qui lui confectionne un talisman qui exaucera son vœu le plus cher. Mais encore faudra-t-il, pour que la magie opère, que Giulia trouve son désir le plus profond…

Un roman magnifique avec au centre l’amour et l’art ; mais également l’art de l’amour et surtout l’amour de l’art. Un roman que l’on est ravie d’avoir découvert et que l’on a hâte de faire découvrir ! En somme, voilà le premier coup de cœur de 2014 !

Bleu passion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *