Ma petite histoire d’une chanson

Ce matin, alors que je buvais mon café en terrasse et que le soleil commençait à se cacher et qu’une pluie fine s’annonçait, j’ai pressé sur le bouton lecture aléatoire de mon baladeur musical…
Et hasard de la programmation (oui, parce qu’il y a quand même quelques dizaines d’heures de chansons sur ces choses-là), des violons entament une intro que j’avais rarement entendue ces derniers temps et que j’adore…c’est LA chanson que je chantonne assez régulièrement sous la douche…
Interlude par Timi Yuro…chanteuse pop-soul des 60’s assez peu connue dans nos contrées mais qui n’a pas échappé aux oreilles d’un connaisseur Steven Patrick, the artist known as Morrissey…
La première fois que j’ai entendu cette ballade, ce fut une reprise chantée par le couple éphémère Morrissey/ Siouxsie…pour les plus jeunes d’entre nous – si jamais il y en a qui lisent ce blog…ils furent des gloires de la pop anglo-saxonne des années 80, l’un avec les merveilleux Smiths, l’autre avec son groupe gothique Siouxsie and the Banshees (oui oui vous connaissez le titre Hong Kong garden entendu dans le Marie Antoinette de Sofia Coppola)…
Cette chanson à la fois romantique et mélancolique (pléonasme?) est un appel hédoniste à se saisir de l’instant présent parce que le temps passe…et que ce moment plaisant qui n’a l’air d’être qu’un rêve pourrait être celui d’un amour naissant…
Mais c’est tellement mieux dit dans cette chanson que le mieux c’est d’y jeter une oreille…
Et voici une petite liste genre « Top 5 des duos de chansons d’amour »
-Nancy Sinatra/ Lee Hazzlewood – Sand
-Nick Cave/ Kylie Minogue – Where the wild roses grow… cette chanson est extraite d’un album de duos de chansons d’amour macabre où rien n’est à jeter, Murder Ballads.
-Serge Gainsbourg/ Brigitte Bardot – Je t’aime moi non plus
-Marvin Gaye /Tammi Terrel – Ain’t no mountain high
Sonny and Cher – I got you babe
PS : et pour ceux qui veulent connaitre un peu plus la vie d’un homme de goût, le sieur Morrissey, très sûr de son écriture (et ceux qui connaissent ses textes s’en accordent), a obtenu de l’éditeur Penguin de faire paraitre son Autobiography dans sa collection Penguin Classics…au côté des Virginia Woolf, Oscar Wilde et de toute la crème de la littérature anglaise…Hats off !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *