LA FILLE DU LOUP

C’est l’éternelle histoire du loup qui voudrait bien croquer des brebis … mais ses vieilles techniques carnassières ont été éventées, et il reste sur sa faim . Sa fille, qui se pense plus maligne, et plus moderne (elle troque le vieux brun contre du bleu marine …) espère bien avec ses discours avenants, convaincre les brebis de la laisser entrer dans la bergerie . Mais les futures victimes vont discuter âprement entre elles et finir par renvoyer la jeune louve et son appétit morbide. De fait, au cours du débat, les brebis s’aperçoivent qu’elles n’ont peut être même pas besoin de berger …
La fable peut se lire sur plusieurs registres, et, si elle peut paraître parfois simpliste, elle présente l’intérêt de permettre d’évoquer certains thèmes que notre démocratie a bien besoin de questionner, aujourd’hui comme toujours . Tout comme Matin Brun de Frank Pavloff (publié au Cheyne) en son temps, ce court texte est une invitation à la discussion, à l’école ou ailleurs .

 

   La fille du loup – Patrice Favaro – collection Petite poche – Thierry Magnier, 2013.