Dieu me déteste – Hollis Seamon

Quand on demande à Richard Casey ce qu’il a, il répond une « DMD », acronyme de « Dieu me Déteste ». Pour ce jeune homme de 17 ans c’est la réponse la plus simple, plus simple que de raconter les différentes phases de son cancer, son combat contre la maladie. Par ce simple « DMD », Hollis Seamon nous donne le ton de son livre : certes, Richard est en phase terminale, mais il a encore beaucoup de choses à vivre, à découvrir, comme tous les adolescents de son âge. Bien sûr, il fait partie de ces personnes que Dieu semble avoir oublié, mais lui n’oublie pas de vivre.
Les médecins estiment qu’il ne lui reste plus qu’un mois, d’où sa présence en soins palliatifs, mais pour Richard, c’est le moment où jamais d’en profiter. Avec la belle Sylvie, sa voisine de palier, ils bouleversent la vie du service par leurs rires, leurs folies, leurs envies d’émancipation et par leur amour naissant. Entourés de patients d’un autre âge, on ressent le décalage entre leur fureur de vivre et la proximité de la maladie et de la mort. Comme tout adolescent, ils vont faire les quatre cents coups pour gagner en intimité et en liberté, essayant par tous les moyens d’échapper à la surveillance du personnel de l’hôpital, de leur famille trop protectrice, et repousser les limites imposées par la maladie. Grâce à l’humour et aux péripéties qui se succèdent, Hollie Seamon nous fait partager un texte bouleversant mais d’une grande légèreté. Par son écriture habile, elle parvient à nous immerger dans la peau d’un adolescent qui, pour connaître une lueur d’émancipation, doit vivre les étapes de la vie en accéléré.

Dieu me déteste est la première parution du label La Belle colère : ce label est l’alliance des éditions Anne Carrière et de Monsieur Toussaint Louverture. S’étant découvert un goût commun pour le domaine de l’adolescence, ils explorent ensemble les propositions de cette littérature à destination des adultes.

 

     Dieu me déteste – Hollis Seamon – La Belle colère, 2014.

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *