Prix Egalité entre filles et garçons – Toulouse

A l’heure où certains, faisant montre d’une méconnaissance flagrante des livres pour la jeunesse, leur attribuent une nocivité qui n’existe que dans leur vision de totale mauvaise foi, histoire de remettre au goût du jour cette bonne vieille Anasthasie (le petit nom de la censure), d’autres travaillent à sensibiliser les générations montantes à l’idée d’égalité. Ainsi à Toulouse, pour la troisième année, le Conseil Municipal des enfants a examiné un corpus de livres abordant ce thème et en a élu cinq.  Ce prix est né de la volonté des élus de la municipalité de sensibiliser les enfants à la notion de l’égalité entre les sexes et à adopter un regard critique sur les stéréotypes, parfois véhiculés dans les livres pour enfants. 
Cette action s’est faite en coordination avec des jeunes élus volontaires du conseil municipal des enfants, pilotés par leurs animateurs et animatrices. Ces enfants ont donc été amenés à lire les ouvrages pré-sélectionnés (par les bibliothécaires de la Ville de Toulouse et une commission extra municipale), à échanger autour des thèmes abordés et à débattre entre eux pour l’attribution finale du prix, qui  aura lieu le mercredi 26 février à l’Espace des diversités et de la laïcité, au 38 rue d’Aubuisson.

Les 5 titres retenus sont :

. Où sont passées les filles ? – Gabriele Sparwasser – Thierry Magnier, 2013.
. Brindille, Rémi Courgeon – Milan, 2012.
. À calicochon, Anthony Browne – Kaléidoscope, 2010.
. Le petit garçon qui aimait le rose, Jeanne Taboni Misérazzi et Raphaëlle Laborde – Des ronds dans l’O, 2011. (Épuisé)
. Idées reçues sur les filles et les garçons, Agnès Aziza, Manu Boisteau – Oskar, 2010.
. Wangari Maathai. La femme qui plante des millions d’arbres, Franck Prévot & Aurélia Fronty – Rue du monde, 2011.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *