Les rêves de l’histoire de Corinne Aguzou

Le roman futur.
Paris 2009. Trois femmes ayant laissé des traces dans l’Histoire reprennent leur rôle.
Pour Margaret rien de plus simple, avion, limousine, chauffeur, garde du corps, secrétaire s’emploieront à rendre l’entreprise la plus agréable possible.
Pour les deux autres, Janis, bateau et Rosa, train, rien de plus compliqué. Comment d’outre-tombe faire entendre à nouveau leurs voix ?
Ce voyage permettra t-il à Margaret de constater l’aboutissement parfait de ses choix politiques appliqués aujourd’hui dans toute l’Europe ?
Les « révoltes urbaines » du dernier été anglais sont-elles en retour un brutal clin d’oeil à ces années ? Permettra-t-il aux deux « revenantes » de distinguer encore les ferments de révolte demeurés intacts pour reprendre les rêves brisés de la « Révolution Allemande » ou d’appeler à refonder un destin commun ?
Voilà l’étrange machine littéraire mise en marche dans le troisième roman de Corinne Aguzou.
Les trajets différents de chacune des femmes se nouant en histoire commune ne sont pas prétextes anecdotiques, ils mettent en scène, effective dans la pièce à venir des êtres de chair de tension et d’émotion sans artifices qui vivent le présent toujours ouvert de leur futur.
La puissance du rêve, le temps « attrapé par la queue », la drôlerie des situations, les choix narratifs tranchés, tout cela permet à Corinne Auguzou de visiter « l’infinie possibilité des possibles » de ce moment historique européen.

Les rêves de l’Histoire – Corinne Aguzou – Éditions Tristram, 2011 – 19€

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *